L'enseignement au Centre bouddhiste Triratna

Le Centre aujourd'hui :

 

Portrait d'Aryanita
Aryanita

Dharmacharini* Aryanita a été ordonnée en 2017. Elle vit à Paris et partage son temps entre sa pratique, son engagement au Centre et une activité de formatrice et de coach sur le « mieux travailler ensemble et la coopération en entreprise ».

Elle enseigne régulièrement la méditation et le bouddhisme, accompagne ceux qui veulent s’engager et est, depuis janvier 2019, la présidente du Centre bouddhiste.

 

 

 

Portrait de Vassika
Vassika

Dharmacharini* Vassika, d’origine anglaise, a découvert le Dharma alors qu’elle était étudiante. Elle a reçu l’ordination dans l’Ordre bouddhiste Triratna en 2001. Diplômée en psychologie, elle a poursuivi une carrière d’interprète en langue des signes britannique avant de joindre l’équipe d’un restaurant végétarien à Londres, une entreprise de moyens d’existence justes basée sur le travail en équipe, initiative qui fait partie intégrante de la vision de Triratna. Deux ans après son ordination, elle s’est installée à Paris pour participer à l'animation du Centre bouddhiste Triratna, dont elle a pris la direction spirituelle apràs le départ de la fondatrice. Aujourd'hui, après avoir passé la direction du Centre à Aryanita au début de 2019, Vassika se consacre à l’approfondissement de sa propre pratique spirituelle, à l’enseignement et à l’amitié spirituelle au sein de la Sangha de Triratna à Paris, en France et en Belgique.

 

Portrait d'Ujumani
Ujumani

Dharmachari* Ujumani a été ordonné en 2011. Il habite Paris et, outre son engagement envers le Centre et les activités qu'il y anime, il est aussi consultant dans une société d'informatique.

Une telle situation n'est pas rare parmi les membres de l'Ordre bouddhiste Triratna, pour qui l'engagement dans la vie spirituelle prime, et le style de vie en découle, sans être nécessairement monastique, comme c'est traditionnellement le cas dans le bouddhisme.

 

 

Dharmachari* Pavaka a été ordonné en 2019. Il vit en France (dont une bonne partie de temps à Paris) après avoir, de 2017 à 2020, fait partie de la communauté gérant et animant Padmaloka, un centre de retraite de la communauté bouddhiste Triratna situé en Angleterre.

Depuis quelques années, du fait d'une demande sans cesse accrue, des mitras expérimentés assurent aussi certains enseignements au Centre bouddhiste.

D'autres membres de l'Ordre viennent également enseigner et conduire des retraites :
Dharmachari* Dhammaketu, qui est le fondateur du Centre bouddhiste Triratna de Gand, en Belgique.
Dharmachari* Jayamuni est chercheur et habite à Clermont-Ferrand. Il a été ordonné en 2006, et soutient régulièrement le centre de Paris depuis 2005 en donnant des conférences, en animant un groupe d'étude pour mitras en ligne et des retraites.
Dharmacharini* Manibhadri, qui a découvert le bouddhisme au Centre bouddhiste Triratna de Paris et qui a été ordonnée en 2010. Manibhadri habite actuellement à Chambéry.
Dharmacharini* Acalagita, qui a été ordonnée en 2017, qui vit dans le sud de la France, vient régulièment animer des journées de fête au Centre, et participe activement à la vie de l'association.
Dharmachari* Mahasiddhi, qui a été ordonné en 2010, qui réside à Birmingham et vient ponctuellement conduire des retraites.

Portrait de Dhammaketu
Dhammaketu
Portrait de Manibhadri
Manibhadri
Portrait de Jayamuni
Jayamuni

L'histoire du Centre :

portrait de Varadakini
Varadakini

Le centre bouddhiste Triratna de Paris a été fondé en 1997 par Dharmacharini* Varadakini.
Née en France, Varadakini a rencontré le bouddhisme en 1986 dans un Centre des Amis de l'Ordre Bouddhiste Occidental (l'actuelle Communauté bouddhiste Triratna) à Londres, à la suite d'une vie de voyages et de longs séjours à l'étranger.
Après une période passée dans des lieux de retraite isolés et des monastères tibétains du nord de l'Inde, elle a vécu dans un centre de retraite de Triratna au Royaume-Uni. Elle a été ordonnée au sein de l'ordre Triratna en 1993. Vivant en communauté et travaillant dans une entreprise bouddhiste à Cambridge, elle y a également enseigné la méditation et le bouddhisme, tout en poursuivant sa propre pratique à travers des périodes de retraite et d'étude.
C'est en 1997, à l'instigation d'Urgyen Sangharakshita, le fondateur de l'Ordre, que Varadakini est retournée en France pour y établir le Centre bouddhiste Triratna de Paris.

portrait de Suvannavira
Suvannavira
© Mahasiddhi

Dharmachari* Suvannavira est venu la rejoindre en 2002. D'origine russe, Suvannavira a vécu en Angleterre à partir de l'âge de 4 ans. C'est là qu'il a rencontré la Communauté Triratna en 1992. Ordonné en 1994, il a travaillé dans le cadre d'une entreprise bouddhiste pendant onze ans. Durant cette période, il s'est également consacré à la méditation et à l'étude du bouddhisme

Varadakini a quitté Paris en 2006 pour pratiquer plus intensivement la méditation en retraite dans les montagnes écossaises.
Suvannavira a quitté le centre de Paris en 2009, pour lancer des activités Triratna en Russie.

* Dharmachari et dharmacharini sont les titres qui sont donnés respectivement aux hommes et aux femmes membres de l'Ordre bouddhiste Triratna. Ils signifient : « celui / celle qui chemine dans le Dharma ».